Proxinvest rejoint la demande des grands investisseurs institutionnels sur la publication de l’écart des rémunérations

Proxinvest a rejoint un groupe d’une centaine investisseurs qui ont écrit à la SEC pour la conforter quant  l’exigence de publication du fameux pay-ration ou rapport entre la rémunération du premier dirigeant et la moyenne des salaires payés par les groupes. C’est aux Etats -Unis que l’écart est effectivement le plus grand, puisque  selon le très sérieux Economic Policy Institute, il est passé en 50 ans de 20 à 300 !

Ce groupe d’investisseurs regroupe donc de nombreux fonds américains comme California Public Employees’ Retirement System et ses 300 milliards de dollars investis , le Minnesota State Board of Investment, et ses 83 milliards le New York State Common Retirement Fund, et ses 186 milliards New York City Retirement Systems et ses 171 milliards le Washington State Investment Board et ses 112 milliards,  mais aussi les britanniques Aberdeen Asset Management; Standard Life Investments;Legal & General Investment Management.

Le Dodd-Frank act de 2011 avait exigé, pour tenter le contenir les excès, la publication de l’écart par chaque société et il aura fallu 6 ans à la SEC pour mettre en vigueur ce texte à partir de 2018, on voit la puissance des lobbies patronaux dans une posture qui a plus à voir avec le confort des dirigeants qu’avec l’intérêt des actionnaires, des salariés et du public en général.  Le Business Roundtable, association patronale incontournable, présidée par le président de JP Morgan Chases, Jamie Dimon, a ainsi obtenu une dernier délai avec une consultation de la SEC présentée par son président Piwowar, qui va être remplacé par Jay Clayton, sur l’intérêt de reporter encore cette publication. Ledit Jay Clayton a entre temps indiqué qu’il  serait près souple sur les réglementations  de type Dodd-Frank… (Cet ancien de Sullivan & Cromwell a souvent travaillé pour Goldman Sachs: après avoir essuyé ce mois de mars les questions et critiques de la Sénatrice démocrate Elisabeth Warren, il sera sans doute confirmé mais devra souvent s’abstenir de voter à la SEC du fait de multiples conflits d’intérêts…)

Proxinvest , qui a lancé il  y a quinze ans sa comparaison systématique des rémunérations avec le salaire minimum légal, considèrant que la publication de l’écart aidera les investisseurs à prendre la mesure des rémunérations proposées, a , sans hésiter, apporté sa signature à ce groupe d’investisseurs institutionnels  engagés. 

La nouvelle Directive  a retenu pour les sociétés européennes une règle analogue, demandant de mettre en regard la rémunération moyenne des salariés de la société pour les cinq dernières années une formulation proche des pratiques britanniques: ” The internal reference point should preferably be the ratio between the remuneration of the CEO and median employee pay, which should then be publically disclosed. “

Paris ,  le 27 mars 2017

Print Friendly, PDF & Email
Publié dans Actualités, Gouvernance-BOD, Rémunérations Tagués avec : , , ,