Bourbon nous répond: nous corrige sur un seul point et refuse l’information sur les actifs gaziers.

Dernière nouvelle : Bourbon renonce aux deux résolutions contestées par Proxinvest et reporte le rachat des actifs gaziers de Jaccar Holding. Apparemment les banquiers de Bourbon ont trouvé l’addition trop salée, même pour eux.

Proxinvest, qui avait précédemment cherché à joindre le Président Jacques de Chateauvieux, avait écrit à la société et à l’AMF pour poser cinq questions a reçu une réponse étrange en deux pages de Bourbon ci-dessous.

Cette lettre ne répond nullement à la demande d’information indispensable à une saine décision sur les actifs acquis proposés à l’approbation des actionnaires, actifs qui ne semblent peu rassurants puisqu’un actif voisin, Greenship Bulk  est aujourd’hui, selon la newletter profesionnelle Splash 247.com, en défaut de paiement. 

Mais elle corrige finalement une légère erreur de tir de Proxinvest : ce n’est pas, en l’absence de toute information sur la valeur comptable 2014 et 2015 des actifs achetés, la seule résolution 4 sur les seuls actifs gaziers qu’il faudra rejeter mais aussi et surtout la résolution 5 sur le rapport spécial des conventions réglementées.

Cette lettre, selon l’usage des lettres d’avocat signée du Président, nos indique que nous sommes “pleins d’inexactitudes, sans fondement, opportunistes et irresponsables…”  Elle ne donne pas les comptes des actifs rachetés, et répond, en fait, à une question que nous n’avions pas posée : “Doit-on appliquer à la consultation des actionnaires en résolution 4 de cette assemblée générale les obligations d’informations du rapport des conventions réglementées? ”

Evidemment non, nous dit-on, puisque cette résolution ne répond à aucune obligation légale, mais à un texte de doctrine de l’AMF , une faveur gracieuse faite par le dirigeant de Bourbon à ses actionnaires : et sur cette résolution 4 , sur laquelle ne pèse donc aucune contrainte réglementaire,  Jaccar Holding participera, bien sûr, mais, promet-t-on “neutralisera” son vote, pour laisser le dernier mot aux actionnaires.. et que la holding d’Henri, frère de Jacques elle aussi neutralisera son vote…

Bourbon nous parle moins de la résolution 5, le vote sur le rapport spécial des conventions réglementées, une résolution qui notons le ici, est obligatoire et précisément réglementée: elle couvre donc ici ces opérations de rachat d’actifs à Jaccar Holding, en sus des multiples commandes de bateaux à Sinopacific, approuvés en 2010 !  On notera au passage que le rapport spécial, pourtant signé le 28 mars 2016  ne parle sur l’opération Greenship Gas  que d’un “contrat cadre”, et d’actifs gaziers qui “seraient” acquis…Quant aux ” conditions financières” de l’opération qui y sont attachées de l’article L. 225-38, quant aux  information sensibles de l’article L. 223-2, rien de plus.

Jaccar Holding, répondant à nos craintes initiales,  ne participera pas au vote de cette résolution 5 : nous en prenons acte.

Mais là, nos apprenons aussi que Mach Invest, holding d’Henri, le frère de Jacques de Chateauvieux participera bien au vote. C’est surprenant aussi car Mach Invest et Jaccar Holding sont lié par convention d’actionnaires et Mach Invest devant voter comme Jaccar Holding qui se trouve ici légalement interdit de vote on sera surpris de le voir voter…

On comprend que les administrateurs de Bourbon souhaitent, quelques soient les moyens, être délivrés du poids de leur responsabilité associée à cette opération.

Nous conseillons de la leur laisser, vu l’absence des chiffres refusés en violation des réglés élémentaires d’information des actionnaires.

 

le 12 Mai 2016

Télécharger (PDF, 1.1MB)

Print Friendly, PDF & Email
Publié dans Actualités, Assemblées Générales, Droit des sociétés, Gouvernance-BOD, Non classé Tagués avec : , ,